Autore: enzo jannacci

enzo jannacci – La storia del mago

Che scuse’, ma mi vori cuntav d’un me amis che l’era anda a fa’l bagn sul stradun, per andare all’idroscalo l’era li’, e l’amore lo colpi’. El purtava i scarp de tennis, el parlava de per lu rincorreva gia’ da tempo un bel sogno d’amore. El purtava i scarp de tennis, el g’aveva du occ de bun l’era il prim a mena via, perche’ l’era un barbun. Un bel di’, che l’era dre’ a parla’ de per lu, l’aveva vista passa’ bianca e rossa, che pareva il tricolore ma po lu, l’e’ sta bon pu’ de parla’. El purtava i scarp de tennis, el parlava de per lu rincorreva gia’ da tempo un bel sogno d’amore. El purtava i scarp de tennis, el g’aveva du occ de bun l’era il prim a mena via, perche’ l’era un barbon. (parlato)Un bel di a che’l pover diavul che riva na machina, ven giu’ vun e domanda: “Ohe’!” “Chi a mi?” “Si’, a lu, savaria, savaria no per piasee’ la strada per andare all’aeroporto Forlanini?” “No, signore non sono mai stato io all’aeroporto Forlanini,non lo so in due l’e’.” “La strada per andare all’Idroscalo, almeno, la conosce?” Si, l’Idroscalo al so in dua l’e’, al meni mi all’Idroscalo, vengo su anch’io sulla macchina, e’ forte questa, e’ forte la macchina. “Lasa sta la machina barbon.” “No, signore vengo anch’io sulla macchina, non...

Read More

enzo jannacci – L’Uselin De La Comare

Debout devant ses illusions Une femme que plus rien ne dérange Détenue de son abandon Son ennui lui donne le change Que retient elle de sa vie Qu’elle pourrait revoir en peinture Dans un joli cadre verni En évidence sur un mur Un mariage en Technicolor Un couple dans les tons pastels Assez d’argent sans trop d’efforts Pour deux trois folies mensuelles Elle a rêvé comme tout le monde Qu’elle tutoierait quelques vedettes Mais ses rêves en elle se fondent Maintenant son espoir serait d’être Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main Juste quelqu’un de bien Sans grand destin Une amie à qui l’on tient Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Il m’arrive aussi de ces heures Où ma vie se penche sur le vide Coupés tous les bruits du moteur Au dessus de terres arides Je plane à l’aube d’un malaise Comme un soleil qui veut du mal Aucune réponse n’apaise Mes questions à la verticale J’dis bonjour à la boulangère Je tiens la porte à la vieille dame Des fleurs pour la fête des mères Et ce week-end à Amsterdam Pour que tu m’aimes encore un peu Quand je n’attends que du mépris A l’heure où s’enfuit le Bon Dleu Qui pourrait me dire si je suis Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main...

Read More

enzo jannacci – T’ho compràa i calsett de seda

Debout devant ses illusions Une femme que plus rien ne dérange Détenue de son abandon Son ennui lui donne le change Que retient elle de sa vie Qu’elle pourrait revoir en peinture Dans un joli cadre verni En évidence sur un mur Un mariage en Technicolor Un couple dans les tons pastels Assez d’argent sans trop d’efforts Pour deux trois folies mensuelles Elle a rêvé comme tout le monde Qu’elle tutoierait quelques vedettes Mais ses rêves en elle se fondent Maintenant son espoir serait d’être Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main Juste quelqu’un de bien Sans grand destin Une amie à qui l’on tient Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Il m’arrive aussi de ces heures Où ma vie se penche sur le vide Coupés tous les bruits du moteur Au dessus de terres arides Je plane à l’aube d’un malaise Comme un soleil qui veut du mal Aucune réponse n’apaise Mes questions à la verticale J’dis bonjour à la boulangère Je tiens la porte à la vieille dame Des fleurs pour la fête des mères Et ce week-end à Amsterdam Pour que tu m’aimes encore un peu Quand je n’attends que du mépris A l’heure où s’enfuit le Bon Dleu Qui pourrait me dire si je suis Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main...

Read More

enzo jannacci – Sensa de ti

Debout devant ses illusions Une femme que plus rien ne dérange Détenue de son abandon Son ennui lui donne le change Que retient elle de sa vie Qu’elle pourrait revoir en peinture Dans un joli cadre verni En évidence sur un mur Un mariage en Technicolor Un couple dans les tons pastels Assez d’argent sans trop d’efforts Pour deux trois folies mensuelles Elle a rêvé comme tout le monde Qu’elle tutoierait quelques vedettes Mais ses rêves en elle se fondent Maintenant son espoir serait d’être Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main Juste quelqu’un de bien Sans grand destin Une amie à qui l’on tient Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Il m’arrive aussi de ces heures Où ma vie se penche sur le vide Coupés tous les bruits du moteur Au dessus de terres arides Je plane à l’aube d’un malaise Comme un soleil qui veut du mal Aucune réponse n’apaise Mes questions à la verticale J’dis bonjour à la boulangère Je tiens la porte à la vieille dame Des fleurs pour la fête des mères Et ce week-end à Amsterdam Pour que tu m’aimes encore un peu Quand je n’attends que du mépris A l’heure où s’enfuit le Bon Dleu Qui pourrait me dire si je suis Juste quelqu’un de bien Quelqu’un de bien Le c?ur à portée de main...

Read More

enzo jannacci – Prete Liprando E Il Giudizio Di Dio

(Parlato) Faceva il palo nella banda dell’Ortica, ma era sguercio, non ci vedeva quasi pi?, ed ? stato cos? che li hanno presi senza fatica, li hanno presi tutti, quasi tutti, tutti fuori che lui. (cantato) Lui era fisso che scrutava nella notte, quand ? passa’ davanti a lu un carabinier insomma un ghisa, tri cariba e un metronotte: nanca una piega lu la fa, nanca un plisse’. Faceva il palo nella banda dell’Ortica, faceva il palo perch? l’era il so mest?. (parlato) Cos? precisi come quei della Mascherpa sono rimasti l? i suoi amici a veder i carabinieri, han detto “Ma come, brutta lugia vaca porca, il nostro palo, bruta bestia, ma dov’? ??” (cantato) Lui era fisso che scrutava nella notte, l’ha vist na gota, ma in cumpens l’ha sentu nient, perch? vederci non vedeva un autobotte, per? sentirci ghe sentiva un acident. Faceva il palo nella banda dell’Ortica, faceva il palo con passione e sentiment. Ci sono stati pugni, spari, grida e botte, li han mena’ via che era gi? mort quasi mesd?, lui sempre fisso che scrutava nella notte perch? ci vedeva i stess de not cume del d?. (parlato) Ed ? l? ancora come un palo nella via, la gente passa, gli d? cento lire e poi, poi se ne va…lui circospetto guarda in giro e mette via, ma poi borbotta perch? ormai l’?...

Read More

Speciale Maggie & Bianca

Maggie e Bianca - logo ginger

Incontra i Moodboards!

WOW! Il Diario delle Tea Sisters

Video Recenti

Loading...